Recrutement militaire

Tout au long du XIXe siècle et jusqu'à une date tardive au XXe siècle, la conscription a constitué en France un passage obligé pour tous les jeunes gens. La procédure a pratiquement tout le temps suivi une procédure en deux temps : une phase de recensement organisée chaque année dans chaque canton vise à déterminer ceux qui sont jugés aptes à effectuer leur service militaire et ceux qui ne le sont pas. Les premiers seront effectivement incorporés et effectueront leurs obligations pour une durée qui a varié à plusieurs reprises au fil du temps.

Cette procédure a généré une documentation spécifique à chacune de ces deux étapes : registres du recensement militaire d'une part et registres matricules d'autre part. La fiche qui vous est proposée ici vous aidera à comprendre comment utiliser au mieux les registres matricules dans le cadre de vos recherches. Elle a été conçue pour les Archives départementales des Deux-Sèvres mais les principes qui y sont exposés sont largement valables aussi pour une recherche dans les registres matricules conservés par les Archives départementales de la Vienne.

Par leur caractère systématique, ces deux séries de registres constituent un appoint de choix pour toute recherche généalogique mais chacune présente malgré tout des limites :

  • Les registres du recensement ont l'avantage de couvrir l'ensemble de la population masculine mais contiennent relativement peu d'informations sur chaque individu. Remontant aux premières années du XIXe siècle, ils couvrent une période particulièrement longue.
  • Les registres matricules sont beaucoup plus riches d'informations mais ne concernent que les individus ayant effectivement été appelés sous les drapeaux. De plus, ils n'apparaissent qu'en 1867.

Les deux séries de registres peuvent être consultées exclusivement sous forme numérisée jusqu'en 1921 inclus : ils sont disponibles en ligne ici.

Les registres plus récents doivent être consultés sous forme originale en salle de lecture uniquement, aux Archives départementales de la Vienne. Aux Archives départementales des Deux-Sèvres, il faut s'adresser au président de salle de lecture.

Précisons enfin que les registres postérieurs à 1940 ne sont pas conservés aux Archives départementales, tant dans la Vienne que dans les Deux-Sèvres : pour tout renseignement les concernant, il convient de prendre contact avec le Service historique de la défense.