Fermer le menu

Registres matricules militaires et listes cantonales

Matricules

Listes cantonales

Présentation du fonds

Vous pouvez chercher ici dans les listes des conscrits (comprenant tous les jeunes hommes qui ont été recensés) ou les registres matricules des militaires (uniquement pour ceux qui ont effectué leur service militaire). Les registres matricules offrent les informations les plus complètes (états de service des conscrits), mais ne concernent donc pas l'ensemble des hommes recensés.

Suivant les époques, les listes des conscrits portent différents noms et sont composées différemment. La recherche s'effectue à l'aide de tables par canton.

Pour les registres matricules (tenus à partir de 1867), il vous faudra consulter la table alphabétique annuelle pour connaître le numéro matricule du militaire recherché et se reporter au registre contenant ce matricule.

Ces registres, comme les listes cantonales, sont tenus par classe et établis lors de la vingtième année des personnes concernées. Pour un militaire né en 1880, il faudra rechercher les registres de la classe 1900.

Spécificités de chaque département

Les listes cantonales sont établies selon les mêmes modalités dans chaque département.

Les registres matricules quant à eux ne sont pas établis pour un ressort strictement départemental. Ils sont établis par un bureau dont le ressort peut être à cheval sur deux départements.

Le bureau de Poitiers couvre ainsi une large partie de la Vienne, ainsi que l'arrondissement de Melle, dans les Deux-Sèvres. Une partie des ressortissants des Deux-Sèvres sont donc recensés à Poitiers. A l'inverse, une partie des habitants du Nord-Vienne sont recensés par le bureau du Blanc, dans l'Indre. A partir de 1902, les listes des conscrits extérieurs au département dans lequel le bureau est implanté sont tenues à part (bureaux dits de Melle-Poitiers et Poitiers-Le-Blanc). Auparavant, l'ensemble des conscrits sont mélangés.