Cycle de conférences aux Archives de la Vienne

CYCLE DE CONFERENCE ANNULE ET REPORTE A UNE DATE ULTERIEURE

Le Poitou, quelles identités ?

Et si le Poitou avait encore de l’avenir » titrait la presse en 2018 ?
A cela, les Archives départementales de la Vienne répondent : « Mais qu’est-ce que le Poitou ? » Existe-t-il une identité poitevine ? Si oui, par quoi la définit-on ? Une zone géologique, les grands personnages et événements historiques, une langue ? Entre royaume français et anglais, entre catholiques et protestants, cette terre de passage, et donc de rencontre, a-t-elle forgée le caractère (voire la réputation) des Poitevins eux-mêmes ? Du Moyen Âge à nos jours, quelles réalités revêt le Poitou et à quelles images d’Epinal prend-il sa source ?

 (jpg - 84 Ko)

Samedi 28 mars - 18h - L’invention d’un seuil : le Poitou entre roman national et histoire mondiale

Conférence à deux voix

Yann Potin, archiviste et historien, Chargé d’études documentaires aux Archives nationales, Maître de conférences associé en histoire du droit à l'université Paris-Nord.
Emmanuel Laurentin, journaliste, producteur sur France Culture de l’émission Le temps du débat, et anciennement de La fabrique de l’Histoire.

En intégrant récemment la région Nouvelle Aquitaine, le Poitou semble avoir perdu une part de sa capacité à faire seuil dans la mémoire nationale et dans l’histoire territoriale d’une France, certes peut-être « mondialisée », mais toujours largement partagée entre pays du Nord et horizons du Sud. Cette intervention à deux voix se propose de revenir sur la manière dont le Poitou a pu faire frontière, mais aussi centre de commandement, dans les scénarios successifs qui ont pu bâtir un récit national polymorphe et évolutif.

Mardi 14 avril - 18h - Le Poitou, identité d’un territoire

 (jpg - 515 Ko)

Samuel Arlaud, Maitre de conférences en Géographie, Université de Poitiers.

Par l’analyse des rapports entre entité géographique et identité sociale, cette intervention envisagera toutes les acceptions de la notion d’identité en les mettant en regard des caractères géographiques de la région dénommée Poitou. Un territoire peut-il avoir une identité ? Et si oui quelles en sont les réalités matérielles et les traces idéelles véhiculées par les représentations mentales ? Entre temps long nécessaire à la construction territoriale et présent structuré par des temporalités multiples, le Poitou est un bon exemple pour démontrer que les identités territoriales, si elles existent, ne sont ni figées ni archaïques mais obéissent au contraire à des dynamiques qui les renouvellent.

Jeudi 14 mai - 18h - « Traitres Poitevins »: un poncif dans la société des XIIe-XIIIe siècles,

Martin Aurell, professeur d’histoire médiévale, Directeur du CESCM, Université de Poitiers

Sait-on que la promesse de Gascon a été précédée par la trahison du Poitevin ? Jouant sur les deux tableaux, tantôt le roi de France, tantôt le roi d’Angleterre, la noblesse poitevine s’est forgée, aux XIIe et XIIIe siècles, une exécrable réputation de perfidie. Incapable de tenir son serment de fidélité, elle change souvent de camp au grand dam des intellectuels de la cour de Paris ou de Westminster qui se moquent des traîtres poitevins. En 1214, de tels poncifs atteignent leur point culminant au lendemain de la victoire du futur Louis VIII à la Roche-aux-Moines, qui une quinzaine de jours avant Bouvines, sonne le glas de la domination de Jean Sans Terre sur le Poitou

Mardi 2 juin - 18h - 1790, la fin du Poitou ?

Jean-Marie Augustin, professeur émérite à la faculté de droit et de sciences sociales de l’Université de Poitiers

Pour mettre fin au foisonnement des circonscriptions administratives sous l'Ancien Régime, l'Assemblée constituante envisage un découpage rationnel du territoire national en départements. Après avoir fixé leur nombre entre 75 et 85, les députés sont invités à s'entendre pour déterminer l'étendue de chacun d'entre eux. La majorité des députés poitevins propose de diviser leur province en deux départements correspondant au Haut et au Bas Poitou. À la suite d'une offensive des députés niortais, il y a finalement, en 1790, trois départements. Le nom de Poitou, comme celui des autres provinces, disparaît officiellement au profit des nouvelles entités administratives qui prennent des noms de rivières : Vienne, Vendée, Deux-Sèvres

Vendredi 19 juin, 18h-22h - La culture populaire, élément d’identité poitevine ?

 (jpg - 4815 Ko)

Existe-t-il une identité poitevine ? Des traditions orales collectées, trouvant leur source dans une histoire spécifique, jusqu'aux multiples expressions d'aujourd'hui, un patrimoine vivant s'est transmis et nourrit encore une grande vitalité culturelle dans le territoire de l'ancien Poitou. Après une présentation du fonds d’archives de Michel Valière, enseignant, ethnologue et co-fondateur de l’UPCP, Jany Rouger tentera de montrer comment la dimension artistique de ce patrimoine fut constitutive de la prise de conscience d'une identité poitevine, tout autant que d'une appartenance à un mouvement mondial.

18h00 Aux sources de la culture poitevine

le fonds Valière conservé aux Archives départementales, par Pierre Carouge, directeur-adjoint des Archives départementales de la Vienne.

18h30 Les traditions artistiques au cœur de l'identité poitevine

par Jany Rouger, collecteur, musicien et chanteur traditionnel, co-fondateur de l'UPCP-Métive, Président de la COFAC Nouvelle-Aquitaine, co-fondateur et ancien directeur de la FAMDT.

Goule Benaise !

Pause gourmande à base de produits du Poitou

20h00 Bal traditionnel avec le duo L’effet Dulogis

Armés d’un violon et d’un accordéon, tranquillement appuyés sur leurs cultures respectives (Le Poitou, l’Auvergne) et sur leurs penchants communs pour une musique de caractère composée ou apprise des anciens, le duo L’effet Dulogis vit dans le partage de la musique et la spontanéité conférée par les danseurs qui mouillent la chemise sur le parquet. Spécialistes ou pas des bourrées, des avant-deux, des scottishs et autres danses pour frapper (le sol) ou parler (avec les mains), si l’envie de glisser son corps dans le son « pur acoustique » de leurs binious vous prend, la fièvre peut monter...

 (jpg - 920 Ko)

Informations sur les conférences

Toutes les conférences se déroulent aux Archives départementales de la Vienne
30 rue des Champs Balais - Quartier de la Gibauderie 
86000 Poitiers
05 49 03 04 05
archives@departement86.fr
 

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles